Intipa wawan 'Les Enfants du Soleil'
 















 

 




Un échange culturel réussi entre des enfants de maternelle de France et du Pérou



Une nouveauté cette année : l'école maternelle d'Acopalca et les enfants de maternelle du centre de loisirs de Balizy, près de Longjumeau, dans l'Essonne ont entrepris «une correspondance» et ont croisé leurs regards et leurs vies d'élèves.

La mairie de Longjumeau ayant demandé aux animateurs du centre de loisirs un projet pédagogique pour l'année 2011/2012, Béatrice Marchon a tout naturellement pensé à un échange avec l'école maternelle d'Acopalca. Elle connaissait bien l’association Intipa Wawan pour avoir aidé et participé aux ventes d'artisanat, de calendriers et du conte «Picaflor et le petit Indien», depuis de nombreuses années aux côtés de Maguy Bussonnière.

Béatrice a monté le projet avec Sandrine Lebatteux et elles ont organisé pour les animateurs une réunion au cours de laquelle Geneviève Hocquard est venue présenter l'association et Maguy Bussonnière a servi de relais entre Maria Eugenia, maîtresse de l'école maternelle d'Acopalca et Béatrice.
De part et d'autre, on a su faire preuve de beaucoup d'imagination : présentation des enfants, échanges de photos, de dessins, textes envoyés par internet, rédigés par Béatrice et Maria Eugenia. Sans compter les petits objets fabriqués par les mamans et par eux-mêmes, les comptines envoyées, par CD ou par petites vidéos.

Les découvertes on été au rendez-vous : bien sûr, la nourriture, l'environnement, la manière de vivre, les prénoms, les ont étonnés mais ils ont constaté aussi que beaucoup de choses les rapprochaient comme les activités pratiquées en classe ou en centre de loisirs : l'apprentissage très ludique des lettres et des nombres, des couleurs, des comptines à chanter, des poèmes à apprendre, des ateliers de travaux manuels avec fabrication de petits objets, des activités d'éveil...

La joie des enfants lors de l'ouverture des colis, à la découverte des petits cadeaux envoyés par leurs correspondants, a été saisie par des photos. Mais d'autres moments inattendus resteront dans les mémoires comme lorsque les petits écoliers français sont arrivés en classe en chantant spontanément «Frère Jacques» en Espagnol, à la grande surprise de leurs maîtresse d'école.

Malgré la disparité concernant le nombre d'enfants (17 enfants à l'école maternelle d'Acopalca, 180, au centre de loisirs de Balisy) et la différence entre le découpage de l'année scolaire en France et au Pérou, l'expérience a été un succès. Elle a apporté à tous les enfants une ouverture d'esprit, elle a développé leur imaginaire et leur a fait découvrir une autre culture et une autre manière de vivre. Plus concrètement, ils ont tous appris quelques mots et quelques chansons dans une autre langue et ils ont tous des souvenirs. Je crois qu'on peut dire de cet échange qu'il a embelli leur année.

Quel meilleur témoignage que cette touchante et magnifique fresque de 5 mètres 50 de long, réalisée librement par les enfants de Balizy pour dire au revoir aux enfants d'Acopalca !




 
Retour page d'accueil