Intipa wawan 'Les Enfants du Soleil'
 

 














Le 20 mai 2009

Bonjour chers amis, voici les dernières nouvelles du village transmises essentiellement par Claire et Marisol présentes sur le terrain.

PARRAINAGE : Elles ont remis ensemble aux parents l’argent du parrainage en mars et avril pour acheter les fournitures scolaires et parfois des vêtements car l’école a commencé lundi 2 mars après 2 mois et demi de grandes vacances. Les mamas étaient au RDV et tous, petits et grands, attendaient l’aide de l’association.

Super accueil d’Intipa et des « merci » « merci » de la part des parents des enfants parrainés pour leur comadre et compadre de Francia, c’est à vous que va directement ce merci.

AIDE EDUCATIVE : L’association SPERAM de Charente Maritime a donné une aide pour un jeune désirant étudier : c’est Léonela, 17 ans, qui en a fait la demande, orpheline de père tué après sa naissance par le Sentier Lumineux et dernière enfant d’une famille de 4. Elle fait une prépa sur 4 mois dans une école spécialisée de compatibilité et s’est inscrite le 20 avril.
Yessenia a changé de cap cette année, nous lui avons signifié que c’est la dernière fois qu’elle change d’école (l’année dernière, elle a fait une prépa de sciences humaines pour s’orienter vers 7 années de médecine et cette année, elle s’est inscrite dans une école de compta). Nous remercions la générosité de sa marraine de France.
Il y aura un suivi pour ces 2 jeunes filles avec fournitures de leur bulletin de note.

ECOLE MATERNELLE : Claire a vu la nouvelle instit de la maternelle à la fête anniversaire du village (en mars). Il y a 19 enfants d’inscrits ce qui est mieux qu’ à mon arrivée en 2004 où seulement une dizaine d’enfants allait à l’école (avec un roulement alors de 5 ou 6 par jour car il y a toujours des enfants qui suivent leurs parents dans les hauteurs). Cette nouvelle structure a donné de l’élan aux familles qui n’hésitent plus à mettre leurs petits au jardin d’enfants. Il est vrai qu’ils ont du matériel éducatif à se servir on ne peut plus attrayant: puzzles, dînettes, poupées, voitures etc… tout cela motive petits et grands.

PROJETS DU VILLAGE :
- Toits de maisons et stade :
Le maire de Huancayo était aussi présent à la fête anniversaire. C’était très sobre et moins dans le clinquant qu’avec Humberto, le président antérieur. Le maire de HYO a apporté des tôles ondulées pour refaire le toit des maisons qui entourent le petit stade en haut du village et des sacs de ciment pour refaire ce dernier. La semaine dernière nous avons reçu de Claire une demande d’aide des villageois car il n’y a pas assez de sacs de ciment, de plus, il faudrait acheter tant qu’à faire 2 réverbères et les filets pour les buts. L’argent que nous a rapporté les calendriers sert aussi à cela, à répondre aux projets du village en plus de l’éducation et de la santé.

- Eau potable et cantine :
Egalement l’eau potable apportée par Intipa Wawan en 2006 de la haute montagne YAMACHAY dans la ruelle principale du village sera cette année amenée à chaque maison par des faenas (travail obligatoire gratuit donné par les comuneros pour son village, un impôt en quelque sorte) et la cantine réhabilitée par Intipa Wawan en 2004/2005 va enfin fonctionner en partenariat avec la municipalité de Huancayo.

Nous sommes contents que le village se prenne en charge.

ECOLE PRIMAIRE : l’association EXPRESSIONS-PARTAGE a participé à l’achat des nouveaux uniformes des petits de la maternelle qui sont passés au CP. Il y a 5 classes et 5 instituteurs pour 76 enfants. J’ai téléphoné la semaine dernière à l’ancienne directrice d’école. Le relais est donné à son collègue, le profesor Lucas le nouveau directeur, elle est entourée de 5 hommes (y compris l’homme de service qui vient aussi tous les jours de Huancayo). L’année dernière, elle avait fait une demande à la Région pour avoir des ordinateurs portables pour les élèves, l’école en a reçu 80* mais il n’y a pas de connexion internet alors ils sont en train de se casser la tête pour savoir qui va leur installer, mon coup de fil est arrivé à point, elle nous envoie la demande et le devis par Claire. La semaine dernière, les instituteurs à tour de rôle ont suivi une formation informatique à HYO.

DIVERS : Un malheur est arrivé au petit Maycol, 9 ans, qui est tombé d’assez haut et s’est fait une fracture du crâne. Etant donné que la famille est très pauvre, l’association est intervenue pour tous les frais concernant les radios, transports, achat de médicaments et soulager ainsi la famille. Maycol va très bien maintenant.

LES FRANÇAIS A ACOPALCA : Nous continuons toujours les démarches auprès du Ministère de la santé pour faire officialiser le poste de santé d’Acopalca en poste d’Etat mais rien de concret pour l’instant et je me demande s’il y a une réelle volonté pour l’Etat pour prendre en charge la santé dans le village.

Les Français qui devaient terminer leur voyage autour du monde ne sont pas venus à cause d’un éboulement conséquent qui a coupé sur plusieurs jours la seule route Lima/Huancayo qui existe. Leur temps ensuite était compté pour prendre leur avion via la France.

Mais il y a un petit roulement de Français qui vont au village à partir de ce mois-ci jusqu’en septembre, nous aurons donc une vue extérieure et un œil neuf sur le village, et nous aurons j’espère des photos à envoyer aux parrains.
L’auberge va alors fonctionner.


LIVRE DE CONTE : Le livre de conte andin par une adhérente d’Intipa Wawan va être imprimé prochainement et servira au salaire de Marisol, à l’éducation et la santé pour les enfants du village, mais aussi aux divers projets demandés par le président des villageois. Bientôt nous vous enverrons des extraits du livre pour savoir si vous êtes intéressés.

Nous sommes très contents de la tournure que prennent les choses, le village reste debout et c’était le but initial : leur donner une motivation de se battre et de gérer leur village. Merci à Claire et Marisol pour leur suivi.

A très bientôt donc,

Bien amicalement
Geneviève et le bureau Intipa

* C ’est un projet gouvernemental qui a vu le jour l’année dernière, que tous les enfants des villages défavorisés aient un ordinateur d’enfant

 
Retour page d'accueil